AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLA PARTIE RPG QUI RELATE L\'HISTOIRE

Partagez | 
 

 Vue sur une ville éclairée [Emily]

Aller en bas 
AuteurMessage
Seth Preston
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
• [ HEART ] : Qu'est ce que ca peut te faire?
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Je t'en pose des questions moi?
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle de l'apesanteur
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 3 Aoû - 1:27

Venant tout juste d'arriver dans cette ville de Francisco, les services secrets du gouvernement avaient recencé un grand nombre de personnes ayant subi des modifications d'ADN, que l'on nomme en général mutants, dans ce secteur. Malheureusement, malmené par cette organisation secrète, Seth dût se rendre dans ce coin du monde où il devait effectuer son "travail": la capture de tels spécimens. Mais ne pensez nullement que le jeune homme faisait ce boulot pour son plaisir, d'ailleurs il était rare de travailler par plaisir, surtout dans un monde où le capitalisme régnait en maitre. Quoi qu'il en soit, cela ne changeait rien au fait que Seth était pris au piège. Au moindre geste suspect, il était sûr de ne plus revoir sa famille, alors qu'il pourrait réduire ses agresseurs au néant. Soupirant, il arriva aux alentours des 21 heures juste aux abords de la ville. Il décida de ne pas y entrer tout de suite. A quoi bon entrer, si le boulot n'allait pas être effectué de suite? Autout prendre son temps avant que le plus dur soit fait.

Plutôt solitaire, il se dégagea des "petits soldats" qui ne cessaient de le suivre. Seth était fortement surveillé, et au moindre de ses gestes suspects, un seul appel suffisait pour exécuter les victimes. Et de plus Seth ne faisait que faciliter la capture ou la mort des mutants. Savoir qu'il était la cause de ces captures ne le rendaient pas fier, et en même temps il s'était forgé une réputation fortement négative parmi ses semblables. Mais peu importe les avis. Tout ce qui lui importait était de faire correctement son travail sans aucune hésitation.

S'éloignant du groupe, qui avait décidé d'installer sa base près des entrepots, le jeune homme se dirigea vers ces hangars qui semblaient mal famés. S'adossant contre un de ces murs, le jeune homme sortit une cigarette qu'il alluma et commenca à fumer. Il se mit à regarder sa main, où il pouvait voir cette bague, qui l'empêchait toute fuite, et qui permettaient aux "humains", du moins ceux qui l'accompagnaient. En effet il lui était impossible de l'enlever ou de la détruire, et de plus ils avaient la possibilité d'envoyer une bonne décharge électrique à Seth au point de lui faire souffrir mais nullement de le tuer. Seth était une pièce trop marquante dans leur stratégie.

Fumant toujours, le jeune homme se mit à regarder cette ville fortement sophistiquée et éclairée surtout. Cela voulait donc dire que San Francisco était aussi une ville de nuit? Mais pourquoi avait il de telles pensées? Voilà depuis longtemps que Seth avait perdu la notion de vivre, et tout ce qui lui importait était de sortir sa famille prise en otage. Et pour cela il ne restait qu'une seule chose: capturer le plus de mutants possibles. Alors qu'il était en train de penser comment cette chasse allait commencer, Seth tourna sa tête, ayant entendu des bruits de pas qui se rapprochèrent lentement de lui. Nullement effrayé, il se contenta de rester sur place, sans bouger, en observant qui pourrait surgir de l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Larsen
₪ Combattant nv1 ₪
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 29
• [ HEART ] : Si ça te regardait, tu le saurais.
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Évacue sa colère avant que les choses dégénèrent
• [ CAPACITÉS ] : Un sale caractère Apocalyptique
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [I]ndécis
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 3 Aoû - 1:55

C'était lorsque la plupart des gens normaux vont se coucher pour une nouvelle journée de travail le lendemain que la ville de San Francisco, elle, sortait de sa torpeur. On aurait vraiment dit que la ville était envahie de vampires et si Emily avait cru à ces idioties, elle aurait probablement soupçonné les gens de faire partie de cette catégorie autant maléfique qu'inexistante. Mais au moins, elle pouvait en profiter pour s'épuiser lors de ses crises d'insomnie. Une nouvelle fois, la jeune fille était sortie de chez elle, faisant quelques tours du bloc et s'éloignant comme à son habitude du chemin qu'elle s'était tracé. Vous avez probablement déjà compris la suite, la jeune femme s'était perdue et errait maintenant dans des coins que l'on aurait pas recommandé à une jeune fille, encore moins lorsque celle-ci était nouvelle en ville et ne connaissait pas encore à qui elle pouvait bien avoir affaire. Elle pensait encore à un moyen de se sortir du pétrin et de retrouver son chemin (à noter qu'elle tournait probablement encore en rond) lorsqu'elle s'engagea dans une nouvelle ruelle où étaient placés des hangars qu'elle n'avait bien évidemment pas vu. Ce fut lorsqu'elle en eut connaissance qu'elle jugea qu'elle pouvait bien piquer au travers de la place, peut-être trouverait-elle avec un peu de chance le chemin du retour...

La bombe à retardement commençait à se faire sentir lorsqu'elle réalisa à une impasse de béton. La jeune femme sentait en effet la frustration qui montait et elle n'était pas du tout d'accord avec le fait qu'elle était complètement perdue. Ce fut lorsqu'elle entendit un bruit de pas qu'elle se mit réellement à paniquer. Toute seule dans le noir, c'était pas trop mal, mais avec quelqu'un qu'elle ne pouvait pas voir, c'était pas très rassurant. Observant autour d'elle, la jeune femme ne vit parcontre personne. Elle continua d'avancer, changeant de trajet pour se diriger vers l'arrière (ou l'avant, elle ne pouvait pas juger avec la noirceur) d'un entrepot, aperçevant de la fumée qui se dégageait d'un mur. Elle hésitait à appeler, peut-être avec un peu de chance tomberait-elle sur quelqu'un d'innofensif (dans son enfance, on avait souvent vanté le taux de criminalité de la Californie) ... Après quelques temps de réflexion, elle se remit à regarder autour d'elle, appellant finalement en espérant qu'on veuille bien lui répondre.


"Qui est là ? Montrez-vous s'il vous plaît...."

Son regard s'attarda sur le nuage de fumée qui se dégageait toujours du mur, comme si quelqu'un s'était planqué à l'autre bout du bâtiment. Réticente à avancer, Emily se dirigea finalement vers le mur de fumée et sursauta, ce qui fit tomber une poutre appuyée à l'autre extrémité du mur. Elle regarda celle-ci tomber, trouvant la situation peu hasardeuse, et attarda son regard sur l'homme qui fumait sa cigarette. La jeune femme baissa les yeux, relevant ensuite la tête. Elle hésita un moment, méfiante, avant de lui demander, son fidèle accent du New Jersey la suivant partout. Elle fronça les sourcils et fourra ses mains dans ses poches au fil de ses propres mots.

"Vous vous cachez de qui, comme ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district-affair.virtuaboard.com
Seth Preston
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
• [ HEART ] : Qu'est ce que ca peut te faire?
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Je t'en pose des questions moi?
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle de l'apesanteur
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 3 Aoû - 2:23

A la voix qu'il entendait, Seth en déduisit facilement qu'il s'agissait d'une jeune femme. Mais que pouvait donc faire une demoiselle en pleine nuit, dans un coin aussi reculé de la ville, où les mauvaises rencontres étaient surement fréquentes? Le jeune homme ne savait pas vraiment comment répondre à cette question, et se contenta de continuer de regarder en direction de la voix, attendant que la personne en question soit éclairée par la lumière du lampadaire. Toujours en fumant, il pouvait ainsi appercevoir une petite demoiselle, plutôt mince, qui semblait frêle et fragile. Mais son visage neutre et indifférent ne montrait rien de la part de Seth. A croire qu'il n'était qu'un androide sans sentiment ou que la présence de cette jeune femme ne lui procurait rien. Se cacher de quelqu'un? Pourquoi une telle question? Cela ressemblait plus à de l'agression qu'à autre chose.

Qui vous dit que je me cache de quelqu'un?

Il se contenta de regarder la jeune femme dans les yeux, sans un mot de plus. Il laissa échapper une latte de fumée, et finit par se désintérêsser de la jeune femme. Normalement il aurait bien voulu savoir ce qu'une civile faisait dans les environs d'une installation militaire, mais elle n'était apparemment pas au courant de tels agissements. Et puis après tout ce n'était pas son problème, alors pourquoi s'en préocupper? Sans faire attention à ce que pouvait ressentir la jeune demoiselle, au fait que le jeune homme s'était maintenant totalement désintérêssé d'elle, Seth replongea son regard sur cette ville en sommeil et pourtant toujours allumé.

Décidemment il semblerait y avoir de l'activité la nuit à San Francisco

Il semblait s'être parlé pour lui même. Mais soudain, il se sentit observé et tourna sa tête. Apparemment la jeune femme n'avait pas encore quitté les lieux. Pourquoi donc une telle réaction? On aurait dit qu'elle venait de voir un fantôme. Le jeune homme se demandait ce qu'elle lui voulait maintenant. Cherchant dans ses poches, il sortit un paquet de cigarettes déjà entamé. Il devait en rester une dizaine, et à en juger par l'attitude de Seth ce paquet n'était surement pas son dernier. Le jeune homme regarda un moment son paquet et la jeune femme.

Tu veux fumer peut être?

Nullement honteux d'utiliser le tutoiement envers une jeune demoiselle qu'il ne connaissait pas, il jetta le paquet à la jeune femme. Peu importe sa réaction... Pour le moment il n'était pas en service, donc il se comportait... normalement. Malheureusement il y avait bien longtemps que Seth avait cessé de vivre, et avait toujours agit selon les critères de sa "mission". Pour le moment Seth ne se préoccupait pas de savoir si la jeune femme en face de lui était ou non un spécimen qui faisait parti de la liste de Seth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Larsen
₪ Combattant nv1 ₪
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 29
• [ HEART ] : Si ça te regardait, tu le saurais.
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Évacue sa colère avant que les choses dégénèrent
• [ CAPACITÉS ] : Un sale caractère Apocalyptique
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [I]ndécis
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 3 Aoû - 2:53

Comme si sa question était des plus impolies du monde ou de la pure provocation à l'égare de l'homme à la cigarette, Emily ne bougea pas, se contentant de ne plus bouger tandis que le regard bleu l'observait pour finalement dévier vers autre part que la jeune femme n'osa pas vérifier. En fait , elle commençait à se demander ce qu'elle avait dit de mal. Elle avait simplement posé une question et qui n'était pas si impersonnelle que ça. La jeune fille avait appellé assez fort pour qu'il puisse l'entendre à cette distance et il ne lui avait pas répondu. C'était un peu normal de poser ce genre de question, mais elle n'avait pas trop envie de se battre, se doutant qu'elle ne ferait que gaspiller sa salive. Le personnage à la cigarette semblait se foutre éperduement d'elle, mais elle n'en fit pas un très grand drame. En fait, Emily devinait qu'il se foutait un peu de ses commentaires et qu'elle le dérangeait probablement. Mais comme la jeune fille aimait énerver les gens, elle resta là, observant autour d'elle le plus naturellement possible. Elle jetta un coup d'oeil à la vue magnifique qui s'offrait de San Francisco et ses pensées furent troublées par la voix de son interlocuteur. Elle jugea parcontre qu'il ne s'adressait qu'à lui-même et Emily ravala sa réponse, même si elle mourrait d'envie de parler.

Elle portait une veste longue, une veste d'homme. Elle affectionnait ces vêtements, les trouvant nettement plus confortables et réconfortants lorsque le vent soufflait la nuit et qu'on n'arrivait pas à dormir. Elle ratacha les boutons de la veste en denym, remarquant au passage qu'un d'eux s'était égaré. Emily porta encore un peu attention à ses vêtements avant de relever la tête. Tiens, l'associable (elle n'allait pas s'en plaindre, pour une fois que ce n'était pas elle) lui adressait la parole...Et un paquet de cigarettes. Un était en rapport avec l'autre, d'ailleurs, et c'est avant tout sans réfléchir qu'elle atrappa le paquet. Elle ne fumait pas et détestait la cigarette et elle serra le paquet entre ses doigts, le tendant un peu trop vivement à son propriétaire, le regardant d'un regard sombre. Elle souffla sur une mèche de cheveux qui lui retombait en plein front et d'un ton détaché, elle se contenta de répondre.


"Je déteste la cigarette..."

La raison était bien évidemment la mort de sa mère. On avait beau se montrer indifférent à un décès, on restait tout de même marqué par la cause. Emily n'avait jamais fumé et ne comptait pas non plus s'y atteler. Elle laissait les autres sombrer dans leur cancer du poumon, pour sa part elle avait prévu une vie plus longue et plus intéressante. Elle tenta de maîtriser le torrent de souvenirs qui commençaient à la submerger et elle cligna des yeux, ceux-ci ayant un instant passé du brun noisette à un bourgogne inquiétant qui rappellait un mixte d'un albinos et d'un toxicomane. Elle détourna le regard, regardant la ville d'en bas puis fut prise de tournis. Sans vraiment trop porter attention à ce qu'elle faisait, elle s'assit sur une caisse qui lui semblait solide, observant la fumée qui émanait toujours de la cigarette de celui qui venait de lui en proposer une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district-affair.virtuaboard.com
Seth Preston
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
• [ HEART ] : Qu'est ce que ca peut te faire?
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Je t'en pose des questions moi?
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle de l'apesanteur
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 3 Aoû - 3:10

Le courant ne passait pas entre eux, cela se ressentait. Ce n'était pas que l'un détestait l'autre, c'était surtout que les deux ne cherchaient aucunement à sympathiser. Pour Seth il n'y avait aucune raison qu'il se fasse des amis, pour un homme qui ne cessait de voyager à travers le pays. Alors pourquoi perdre du temps à vouloir faire connaissance, si on était sûr qu'au final on se séparait, inutile de faire tant d'efforts pour rien. Observant la jeune femme qui lui tendait le paquet, il avait l'impression d'entrevoir un regard noir chez cette personne non fumeuse. L'avait il vexée en lui proposant de fumer? Libre à ce qu'elle voulait penser. Il se contenta de ranger son paquet dans sa poche intérieur, et finit par écraser son mégot par terre.

Désolé, je ne le savais pas

Ce fut sa réponse aux propos de la jeune demoiselle concernant sa tendance de non fumeuse. Mais était il réellement désolé? A en juger par le peu de réactions qu'il donnait, on avait bien du mal à y croire. D'ailleurs le comportement de Seth était des plus mystérieux, car il semblait... sans vie. Du moins son corps semblait être là, mais sans âme. Il était en quelque sorte à la fois présent, mais aussi absent, bref on aurait tout simplement dit un robot qui se contentait de regarder la ville éclairée. Soudain il entendit un bruit derrière lui, et tourna lentement sa tête. Il vit la jeune femme qui était toujours là. Il aurait cru que par l'ennui que procurait Seth, elle serait partie depuis un moment. Mais elle s'était aggripé à une caisse, et semblait ne pas être bien. La regardant un moment, Seth finit par se lever. Après s'être dépoussiéré, le jeune homme finit par avancer lentement vers la jeune femme, en se tenant tout de même à une distance raisonnable d'elle.

Quelque chose ne va pas Miss?

Il s'était agenouillé juste aux côtés de la jeune femme pour observer son visage. Elle semblait être prise de maux de tête, à moins qu'il se trompait sur toute la ligne. Mais il n'avait pas sur lui une boite de premiers soins, ou encore des cachets qu'il fallait prendre en cas de maux de tête. D'ailleurs si jamais la jeune femme ne se sentait pas bien, en quoi pouvait il donc lui être d'une aide quelconque?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Larsen
₪ Combattant nv1 ₪
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 29
• [ HEART ] : Si ça te regardait, tu le saurais.
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Évacue sa colère avant que les choses dégénèrent
• [ CAPACITÉS ] : Un sale caractère Apocalyptique
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [I]ndécis
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 3 Aoû - 3:30

Bien évidemment qu'il ne pouvait pas le savoir. Personne n'aurait pu deviner en lui jettant un simple regard qu'Emily était une personne non-fumeuse. Comme on ne pouvait deviner qu'elle aurait été fumeuse. Mais c'était sans importance et de toute façon, elle ne semblait pas apte à pouvoir s'attarder sur le sujet. Elle prit une grande respiration, tentant de se maîtriser même si c'était plutôt difficile à faire lorsque ce sont nos nerfs que l'on doit retenir. Elle était depuis quelques temps déjà prise de migraines à répétition, mais ce soir, celle-ci semblait encore pire que les autres fois, comme si le simple fait d'avoir repensé à sa mère lui avait insufflé une rage innée. Ce qui était bien entendu tout à fait faux. Elle devait simplement apprendre à se contrôler. Elle fermait toujours les yeux, tentant de faire cesser le mal de crâne qui l'assenait. Elle tremblait maintenant légèrement et semblait affreusement crispée, comme une personne atteinte de Parkinson.

C'était certain qu'il ne savait pas. Il n'avait pas à s'excuser, mais pour une raison qui était inconnue à la jeune fille, elle était furieuse qu'il ne sache pas. Furieuse surtout d'avoir pensé à des souvenirs qui lui faisaient un raz-de-marrée d'émotions peu positives. Elle prit une nouvelle respiration et ne remarqua pas tout de suite que son interlocuteur s'était approché pour voir si elle allait bien. Il était à distance raisonnable, mais peut-être pas assez loin pour ne pas voir la scène. Elle tremblait toujours, avait terriblement chaud et n'arrivait toujours pas à se maîtriser. À l'habitude, elle pensait à des choses positives, se racontait des histoires mais rien n'allait. Comme si elle avait contenu toute sa rage et qu'elle avait finalement décidé d'exploser ce soir-là. Emily se releva, tremblant toujours, et recula d'un pas vers l'arrière, regardant la boîte sans toujours porter la moindre attention à l'inconnu, peut-être était-ce aussi simplement qu'elle ne le voyait pas. Il la fit sursauter, ce qui eut pour effet de faire trembler la boîte mais elle ne s'en rendit pas vraiment compte, trop affairée à chercher l'homme du regard. Elle finit par le trouver, il lui avait posé une simple question mais elle semblait en état de choc, terrifiée par ce qui se passait.

D'une voix qui ne paraissait parcontre pas calme du tout, la jeune femme s'efforça de faire comme si rien n'était. La voix rageuse, comme si elle était enragée, elle lança même si son corps démentait cette information :


"Tout va très bien."

Ce fut comme un déclic, la caisse de bois explosa et se retrouva en petits copeaux. N'en croyant pas grand chose elle-même, Emily poussa un petit cri surpris et recula encore d'un pas, regardant autour d'elle d'un air affolé, cherchant un responsable à ce qui venait de se passer. Bien entendu, il n'y en aurait pas, Emily ne se doutait pas qu'elle était la seule artisante de tout ce qu'elle faisait sauter depuis quelques temps. Elle commençait parcontre à se calmer, la migraine se dissipait. Un peu comme quelques jours plus tôt ses maux de tête et cette rage sourde s'étaient totalement éloignés de ses esprits après l'explosion de la télévision. Elle hésita un moment, jetta un regard en biais à l'inconnu qui malheureusement se trouvait toujours là et fronça les sourcils, comme si elle semblait comprendre le stratagème qui n'existait pourtant pas.

"C'était un cannulard?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district-affair.virtuaboard.com
Seth Preston
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
• [ HEART ] : Qu'est ce que ca peut te faire?
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Je t'en pose des questions moi?
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle de l'apesanteur
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 3 Aoû - 4:12

Apparemment la jeune femme semblait être prise de violent maux de tête. Qu'est ce qu'il lui arrivait? Avait il dit quelque chose qui faisait qu'elle réagissait de cette manière ou alors lui avait fait ressurgir de sa mémoire un douloureux souvenir? En tout cas elle semblait souffrir, mais elle le rassura en disant que tout allait bien. Il fallait être vraiment aveugle pour la croire car elle semblait avoir du mal à se tenir debout et sans cette caisse, elle serait surement allongé sur le sol de béton.

Mais le jeune homme n'intervint pas pour autant, car si elle disait que tout allait bien, c'était qu'elle voulait s'en sortir seule. Parfois certains étaient de vraies têtes de mules et étaient même trop fiers, jusqu'au point de ne vouloir aucune aide. Le jeune homme ne jugea pas pour autant la jeune femme, car il la connaissait à peine. Donc il ne pouvait pas la classer parmi ce genre de catégorie de personne. Il se contenta de la regarder alors qu'elle semblait en effet aller beaucoup mieux.

Mais soudainement, quelque chose d'inattendu se passa. La caisse explosa sans que personne ne comprenne comment cela s'est passé. Par réflexe, Seth utilisa son pouvoir de contrôle de l'apesanteur. Car s'il ne faisait rien, il recevrait alors les copeaux de bois, et cela pourrait être dangereux, tout comme pour la jeune femme. Il augmenta alors l'attraction terrestre aux alentours de cet "accident". On pouvait ainsi voir ces copeaux continuaient leurs courses... au ralenti qu'on pouvait ainsi les éviter aisément. Et lorsque tout danger fut ainsi éloigné, le jeune homme relacha cette pression et ces copeaux reprirent leurs courses habituelles. Le jeune homme posa alors son regard sur celui de la jeune inconnue, qui ne semblait pas comprendre ce qui se passait et qui croyait même à une caméra cachée, ou quelque chose dans ce genre. Apparemment elle ne semblait pas être au courant qu'elle avait un pouvoir, tout comme Seth. Cependant, ce fut tellement rapide que le jeune homme fut incapable de savoir quel était son pouvoir, mais le fait était qu'elle était une mutante, et donc... une cible pour le chasseur qu'il était.

Ce n'est pas un cannular... se contenta de répondre Seth

Il voulait lui faire comprendre de qui il était tout de même. Normalement il devrait utiliser son contrôle de l'apesanteur pour immobiliser la jeune femme, attendant que les renforts viennent pour la capturer et pourtant, il lui arrivait des fois de laisser filer certaines personnes discrètement.

C'est bien toi qui a fait exploser cette caisse... Quant au ralenti, c'est moi qui ai fait cela

Il continua de la regarder, mais bizarrement son air fut comme indifférent. Il ne semblait pas vraiment étonné, et ne prenait pas la jeune femme pour une phénomène de foire. Il avait repris son visage impassible, calme et indifférent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Larsen
₪ Combattant nv1 ₪
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 29
• [ HEART ] : Si ça te regardait, tu le saurais.
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Évacue sa colère avant que les choses dégénèrent
• [ CAPACITÉS ] : Un sale caractère Apocalyptique
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [I]ndécis
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 3 Aoû - 4:42

La jeune femme avait fixé les copeaux qui s'étaient soulevés et étaient restés dans les airs comme si on avait mis le temps sur pause et ne comprenait pas trop bien ce qui se passait. Elle était certaine que ça ne pouvait pas être un cannulard, tout était un peu trop spontané pour en être un. Elle avait tout de même posé sa question simplement pour en être certaine, et maintenant elle n'était plus très certaine de vouloir rester près de l'inconnu qu'elle dévisageait maintenant d'un air suspicieux. Elle regarda ensuite le sol, sentalt le regard appuyé sur elle mais le laissant faire, se disant qu'il réfléchissait probablement à ce qui s'était passé. Elle se sentait plutôt étrange, mais moins mal que quelques minutes auparavant. Elle ne tremblait presque plus, maintenant, mais restait contre le mur en respirant à petits coups. Elle devait se calmer absolument, faire comme si rien ne s'était passé. Rien ne s'était passé...Exactement. Elle était victime d'hallucinations. Pourtant, le phénomène se rapprochait de ce qui était arrivé chez elle. La même explosion qui avait eu lieu dans son appartement. Elle chassa l'idée de ses pensées et l'homme qui se tenait non loin brisa le silence. Elle le fixa, incertaine, mais le laissa terminer ce qu'il avait à dire.

Si ce n'était pas un canulard, alors qu'est-ce que c'était? Elle ne pouvait pas croire que c'était elle qui avait fait exploser la caisse, pas plus qu'elle ne pouvait croire que l'homme avait fait ralentir les copeaux de bois. Tout ça était un cauchemard, elle se réveillerait dans sa chambre, dans son lit, en sursaut peut-être...Et elle ferait exploser quelque chose d'autre? Non, il ne fallait pas que ce soit vrai. Elle ne pouvait pas croire ce qui se déroulait et elle fronça les sourcils, se mettant une nouvelle fois en colère et dévisageant d'un air furieux son interlocuteur. Elle haussa le ton, croisant ses bras sur sa poitrine avant de dire, sur un ton empli de sarcasme qui reflétait ce qu'elle pensait de ces histoires de mutants.


"Bien entendu!J'imagine que vous avez fait ça simplement par la pensée, aussi?"

Elle se retourna et fixa le toit de l'édifice, regardant ensuite plus loin, à l'autre extrémité du bâtiment, cherchant toujours une caméra en se disant qu'avec un peu de chance, c'était tout faux et qu'elle n'avait aucune raison de croire ce que le jeune homme lui disait. Elle soupira et se laissa glisser contre les briques sales, abandonnant ses recherches sans toutefois être convaincue de ce qu'il venait de lui dire.

"Elles sont où vos caméras?"

Elle fourra une fois de plus ses mains dans ses poches et fixa le sol devant l'inconnu, sans vraiment remarquer qu'il était situé à cet emplacement. Elle cligna des yeux et se mordit l'intérieur de la joue, fixant les copeaux de bois. C'était complètement fou. Irréaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district-affair.virtuaboard.com
Seth Preston
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 31
• [ HEART ] : Qu'est ce que ca peut te faire?
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Je t'en pose des questions moi?
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle de l'apesanteur
Date d'inscription : 17/07/2007

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Ven 10 Aoû - 1:58

La jeune demoiselle ne semblait pas croire aux paroles du jeune homme, pensant vraiment qu'il s'agissait d'un ridicule cannular. Et pourtant il ne pouvait pas y avoir de réelles explications sur ce fait. Car il était impossible de répondre par des propos scientifiques, pleins de bon sens, sur ce qui venait de se passait. Mais la jeune femme se refusait à l'idée qu'elle pouvait faire partie de la communauté mutante. Aurait elle peur d'en faire partie? Qu'importe pour Seth, l'important maintenant était de la capturer comme l'exigeait son "boulot". Si on pouvait appeller ainsi: la capture de mutants en échange de la sécurité de sa famille. Judicieux chantage de la part de ce sénateur qui détenait en otage sa famille et donc qui usait donc de son pouvoir pour "contrôler" le pouvoir de Seth qui se révéla efficace dans cette quête. En voyant la jeune femme devant lui, il ne voyait qu'une autre de ses prochaines victimes, qui risquaient de faire un séjour dans un des laboratoires du Gouvernement, ou tout simplement de mourir. Car à force de trop résister, il arrivait que le jeune homme tuait par accident.

Seth n'avait rien contre les mutants, les autres semblables à lui. Il ne les aimaient pas spécialement et ne les détestaient pas vraiment et d'ailleurs, s'il ne faisait pas parti du gouvernement il aurait sûrement été un de ces nombreux indécis qui ne savaient quel clan choisir. Mais voilà depuis un certain temps il avait appris à contrôler ses émotions, et depuis il n'éprouvait aucune peine ou pitié à capturer les mutants, du moins à aider les autres à les capturer. Souvent Seth n'osait pas regarder dans les yeux une de ses victimes de peur que ses sentiments le pousse à commettre la faute. Bien que parfois il se sentait coupable de tels actes, il n'exprimait en rien de pareilles pensées. Se montrant toujours cruel à la limite même violent, Seth semblait comme un robot sans sentiment qui n'avait qu'un seul but: accomplir sa mission. Il regarda la jeune femme, comme si elle était une souris coincé dans les griffes du chat. Cela risquait d'être facile pour le jeune homme étant donné que la jeune demoiselle semblait découvrir ses pouvoirs pour la première fois. Il semblerait qu'elle soit comme une sorte de télékinésiste. Qu'importe son pouvoir, tout ce qui comptait pour le gouvernement était qu'elle soit sous ses verrous.

Seth releva son dos, et usa de son pouvoir pour exercer une pression sur la jeune femme. Il n'était pas trop dur pour lui de faire cela, car le jeune homme contrôlait l'apesanteur terrestre et donc de ce fait, il lui suffisait d'augmenter cette pression sur la jeune demoiselle, pour qu'elle ne puisse faire aucun mouvement. L'impression qu'elle pouvait avoir en ce moment? Elle aurait l'impression de soulever un éléphant sur son dos, pour vous donner une image. Tandis que la jeune femme ressentait la pression s'écraser sur elle, la limitant ainsi dans ses mouvements, le jeune homme tourna autour d'elle, tel un prédateur ayant guetter sa proie.

Mon pouvoir est le contrôle de l'apesanteur terrestre comme tu peux le voir, du moins le sentir. En effet en augmentant cette apesanteur à un tel endroit je peux ainsi faire ressentir plus de pression sur une personne la limitant dans ses mouvements, comme tu peux le ressentir.

Le jeune homme parlait d'un ton neutre, comme s'il était en train d'enseigner quelque chose à la jeune femme. Prenant ses aises, il vint sortir une cigarette, l'alluma et commenca à fumer.

Que tu le crois ou non, le fait est que tu es une mutante. Pouvoirs psychiques apparemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Larsen
₪ Combattant nv1 ₪
avatar

Nombre de messages : 289
Age : 29
• [ HEART ] : Si ça te regardait, tu le saurais.
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Évacue sa colère avant que les choses dégénèrent
• [ CAPACITÉS ] : Un sale caractère Apocalyptique
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [I]ndécis
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   Dim 12 Aoû - 20:48

Emily était toujours effroyablement sceptique, ne croyant absolument pas au charabia du jeune homme (car elle supposait qu'il devait être dans la vingtaine, pas si avancée probablement) sur ce qui était des mutants et du fait qu'elle avait fait exploser la boîte, même si secrètement elle se doutait qu'il disait la vérité pure. Le simple fait de penser un instant qu'il avait raison la faisait rager. Emily était de ces personnes qui ne croient qu'en leurs propres convictions, ce genre de personens à qui il fallait ouvrir les yeux grâce à un pied de biche pour qu'elle admette la vérité. Terriblement orgueilleuse, personne sauf elle n'avait raison, ce qui, elle le savait, pouvait s'avérer absolument frustrant et rageant pour les gens qui détenaient les faits véritables. C'était peut-être ce qui se passait à ce moment-là. Un sourire arrogant s'était imprimé sur le visage de la jeune fille qui se moquait complètement de celui qui croyait avec certitude à ce qu'il disait. En quelques minutes, la jeune fille qui paraissait inquiète de ce qui se passait s'était mise à le narguer, sachant très bien que si elle provoquait trop elle pourrait s'attirer des ennuis. La petite fille tranquille avait pourtant envie de s'amuser un peu, pour une fois. Il fallait dire que ça ne lui arrivait pas très souvent, depuis son arrivée.

D'ailleurs, il lui semblait peu à peu qu'elle ne pourrait plus s'amuser bien longtemps non plus ici. Quelque chose lui disait qu'elle se faisait avoir. Elle paniquait un peu, mais ne le laissait pas voir. Elle devait rester forte. Elle devait prouver qu'elle n'y croyait pas, même si bien entendu elle devait se rendre à l'évidence qu'il n'y avait qu'eux deux sur le terrain. Elle fronça les sourcils et regarda le jeune homme droit dans les yeux, toujours aussi sceptique. Il ne semblait pas avoir grand réaction, sauf lorsqu'il releva légèrement le dos. Il avait maintenant l'air de se concentrer, comme quelqu'un le fait quand il tente de faire quelque chose de toutes ses forces. Elle se demandait ce qu'il trafiquait mais ne tarda pas à comprendre lorsqu'elle se sentit écrasée. Elle trembla légèrement, comme une feuille qui tombe d'un arbre en automne et glissa vivement sur le sol, tentant de calmer son rythme cardiaque qui accélérait. Elle se sentit soudainement vide de tout air et tentait de respirer comme elle le pouvait. C'était bien entendu quasi-impossible, comme si elle inspirait dans une paille. Elle aurait pu passer pour une asthmatique, mais Dieu seul devait savoir à ce moment-là que ce n'était pas une crise d'asthme. Une douleur atroce lui martelait la cage thoracique et elle ne semblait plus en contrôle de ses mouvements. La silhouette frêle était contre le sol, en position de redressement assis, simplement que ses doigts semblaient agripper le sol chaud comme si elle tentait de se retenir à quelque chose, comme si elle allait partir au vent d'une seconde à l'autre. Mais elle aurait été encore trop faible pour partir au vent et avait la soudaine impression qu'on lui avait mis une quelconque charge bien trop pesante sur le dos qui l'immobilisait. Le mal aux côtes qui l'envahissait lui donnait mal à la tête et une horrible envie de vomir. Elle comprenait peu à peu ce qui se passait, observant les jambes qui tournaient maintenant autour d'elles en lui parlant. Mais elle distinguait à peine les paroles, tout son esprit étant centré sur sa propre respiration qui devenait halletante. Elle commençait à avoir peur, à se demander si elle ne mourrait pas maintenant. Les jambes devenaient à présent floues par des larmes de colère. Il ne fallait pas qu'elle se laisse abattre. Emily n'était pas une lâche. Il fallait qu'elle reste forte, il fallait qu'elle lui tienne tête, peu importe qu'il était, peu importe son mal de coeur et le fait qu'elle ne pouvait presque plus respirer. Elle prit une grande respiration et bougea légèrement, réussissant à se mettre sur ses genoux et à regarder fixement le jeune homme. Le portrait qui se présentait à lui ne devait pas être de toute beauté.

La peau pâle de la jeune fille avait pris un teint pourpre parce qu'elle ne respirait plus convenablement et des larmes avaient entrepris de couler sur son visage. Des larmes de colère, à en juger par ses yeux qui laissaient incroyablement bien deviner à quel point elle était furieuse de ce qui arrivait. Elle avait envie de répliquer, de le faire taire. Il continuait de parler, croyant probablement qu'Emily avait la force de l'écouter...Ou peut-être était-il de ceux qui éprouvaient un certain plaisir à s'écouter parler seuls, à voir qu'ils avaient un certain pouvoir sur les gens autour d'eux. Elle détestait à ce moment-là l'inconnu qui se trouvait à proximité et qui avait finalement arrêté de bouger, sa manie de fumer. Elle détestait les gens qui fumaient, détestait la cigarette et détestait que l'on fume en sa présence. Elle haïssait par-dessus tout la manière qu'il avait de se ficher de sa présence, comme si Emily était une simple carpette. Il continua, la faisant rager un peu plus, bouillonner sur place. Savait-il seulement qu'Emily était un aimant terriblement dangereux? Savait-il simplement qu'à la provoquer ainsi, alors qu'elle n'avait aucun contrôle sur ses gestes et sur son pouvoir, pourrait être fatal d'un moment à l'autre à la planète entière? Il dit ses dernières paroles, ce qui ne fit que retourner une fois de plus le fer dans la plaie. Elle voulait qu'il s'arrête et qu'il la laisse tranquille. Des larmes de rage, d'hystérie plutôt, coulaient sur son visage, collant des mèches de cheveux bruns à ses joues pâles. Elle fixa l'homme et sa cigarette...Qu'est-ce qu'elle aurait voulu que celle-ci dégage, que celle-ci disparaisse complètement. Elle ne put se contrôler plus longtemps et même si elle était à bout de souffle, elle réussit à articuler, criant de façon à ce qu'il l'entende, de façon à ce qu'il comprenne à quel point elle détestait que l'on joue avec ses nerfs.


"FERMEZ-LÀ! Fichez-moi la paix, je vous ai rien fait..."

Elle reprit son souffle, haletante, comme si ses mots lui avaient demandés tout son effort, ce qui était en fait plutôt vrai. Elle détestait profondément ce qui arrivait, le fait qu'elle n'arrivait pas à se contrôler. Elle cru un instant qu'elle allait s'évanouir, sentant la fièvre s'emparer d'elle. La tête lui tournait et elle avait toujours l'estomac au bord des lèvres. Elle avait envie de le faire s'éclipser et probablement que si elle n'était pas plaquée au sol, vidée presque entièrement de son énergie, elle l'aurait fait explosé ou déguerpir d'une façon bien sinistre et tortueuse. Elle chassa les idées ignobles de son esprit, sachant très bien qu'elle n'en aurait probablement pas la capacité, et releva la tête. Elle ressemblait terriblement à une adolescente et semblait soudainement fatiguée et avoir perdu toute assurance. L'orgueil ne la tenaillait plus, sa fierté semblait avoir aussi pris le cap vers ailleurs. Elle plongea son regard qui semblait noir dans la pénombre dans ceux d'un bleu presque irréel de son salvateur. Murmurant, car ce n'était que de cette façon qu'elle arrivait à prononcer ses mots, elle articula, prononçant syllabe par syllabe les mots qui sortaient de sa bouche.

"S'il vous plaît.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://district-affair.virtuaboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vue sur une ville éclairée [Emily]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vue sur une ville éclairée [Emily]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[O.R.I.G.I.N.S] :: –• SAN FRANCISCO •– :: || ENTREPOTS || :: [H]angars Mal famés-
Sauter vers: