AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionLA PARTIE RPG QUI RELATE L\'HISTOIRE

Partagez | 
 

 En allant au bureau.. [ Libre ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Léa Amilson
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 29
• [ CAPACITÉS ] : Controle de tout le système mémoire, pensées.. Lire/effacer mémoires, pensées.. Apprendre capacités
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [G]ouvernement (Leader)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: En allant au bureau.. [ Libre ]   Sam 28 Juil - 21:21

06H30 Mardi 07..
Léa encore couchée dans son grand lit drappé de soie blanche baillait.. Elle ouvrit alors les yeux sentant qu'il était l'heure de se lever. Elle posait alors sa main droite sur sa tête, en profitait pour remettre une de ses mèches rebelles derrière les oreilles.. Elle remontait alors un genou et guidait sa jambe vers le tapis. Les deux pieds à terre, elle se levait alors, se regardait quelques secondes dans le miroir et se dirigeait vers la salle de bain. Elle otait alors sa chemise de soie blanche ainsi que son léger boxer gris.. Elle fit couler alors l'eau dans la large baignoire et s'y glissait alors.. Apres s'être occupée d'elle, elle revint à sa chambre. Maintenant bien maquillée et coiffée, elle otait son peignoir qui tombait par terre et enfilait alors sa nouvelle robe signée le meilleur des couturiers de la ville. Elle mit alors une veste chic, prit son sac et se dirigeait vers l'entrée où elle mit ses talons noirs.

" Bonjour Rosie, vous vous occuperez donc de la salle de bain et j'ai laissé quelques affaires dans la chambre..
- Bien Mademoiselle Amilton.."
répondit alors la bonne Rosie.

La belle femme d'affaire était prête à s'en aller lorsqu'elle se retournit alors sur le pas de la porte, tendant alors son premier cheque à Rosie en lui disant:
" Voilà 600$ pour votre première semaine.. A demain Rosie."

Léa descendit les marches du perron, lançait son sac dans la voiture, et démarrait la belle Audi..
Quelques minutes plus tars, la voilà qui roulait à travers tout le centre ville de San Fransisco. Elle se garait alors devant l'une des plus grandes entreprises de la ville. Un jeune homme s'approchait alors , elle lui tendit les clefs de la voiture et il s'occupait alors de tout.. Elle prit alors son sac sur le siège arriere de la décapotable et en sortit son téléphone portable lorsqu'elle bousculait alors quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Davenport
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 34
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Ne s'aime toujours pas et essaie d'avoir l'air normale
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle du Son
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [D]ominion (Soldat)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Sam 28 Juil - 23:16

Il était encore tôt aujourd'hui à San Francisco. A peine sept heures. Et pourtant, on pouvait déjà croiser dans les rues de la ville Lili Davenport, jeune mutante faisant partie des Dominions, clan qui permettait de garder une certaine sécurité vis à vis des autres. Ca ne la rendait pas normale vis-à-vis d'elle-même, mais aux yeux des autres, elle se rapprochait énormément de ce que l'on pouvait nommer la banalité.
Levée à six heures, douche, habillage, petit-déjeuner et quelques minutes plus tard, elle sortait déjà avec une clope au bec.
La solitude. A part le fait qu'elle ne s'aimait pas et qu'elle avait un don, Lili pouvait presque passer pour une personne normale. Alors oui, elle aimait se retrouver seule le matin, au milieu de dizaines d'inconnus qui partaient tous pour leur travail.

Comme d'habitude, aucun message sur son portable. La journée s'enchaînerait comme toutes les autres précédentes et celles qui suivraient. Elle irait boire un café, se rendrait à la pharmacie acheter un paquet d'aspirine, s'entraînerait ensuite...
Bien évidemment, la jeune femme ne pouvait se permettre de le faire sur d'autres personnes. Alors elle se contentait de quelque chose d'assez précaire. Quelques objets par exemple. Le verre explosait lorsque les ondes sonores devenaient trop dures à supporter pour le matériau, les téléviseurs, radios, chaînes hi-fi et autres gadgets émettant un son finissaient détraqués...

Au beau milieu de ses pensées, apparemment complètement ailleurs, Lili ne s'était même pas rendue compte qu'elle était arrivée au quartier des affaires. Une voiture de luxe s'arrêta près d'elle tandis qu'une femme en sortait, un téléphone portable à la main.
Sans lui avoir prêté énormément d'attention, fumant déjà une nouvelle cigarette, elle s'éait sentie alors bousculée accidentellement par la nouvelle arrivée. Légèrement surprise, Lili s'était automatiquement retournée pour regarder l'autre femme. Elle n'était même pas responsable, et pourtant, par simple politesse, elle s'était presque obligée de dire un simple :

"Excusez-moi, je ne faisais pas vraiment attention..."

La détaillant, ce qui lui semblait être un visage familier retrouva rapidement le nom qui allait avec. Léa Amilson, riche, célèbre, puissante. Peu touchée cependant par ce que cette femme pouvait dégager comme pouvoir, n'ignorant pas du tout toute l'influence qu'elle pouvait avoir sur n'importe quelle personne, et connaissant parfaitement son statut dans la société, on retrouvait là la Lili Davenport difficilement impressionnable.
Restes de son caractère autodestructeur. Elle n'avait peur de rien, chose qui la poussait toujours à faire plus que ce qu'elle ne devrait... Et à ne craindre personne. Si elle se faisait avoir, tant pis, c'était un problème qu'elle règlerait.

Et pourtant, avec un sourire d'excuse, Lili avait fini par reprendre :

"Encore une fois, je suis désolée. Vous êtes Léa Amilson n'est-ce pas ? Enfin, je devrai peut-être vous laisser, vous êtes sans aucun doute une femme débordée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Amilson
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 29
• [ CAPACITÉS ] : Controle de tout le système mémoire, pensées.. Lire/effacer mémoires, pensées.. Apprendre capacités
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [G]ouvernement (Leader)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Sam 28 Juil - 23:44

Ce jour là, Léa s'était levée d'un bon pieds.. Avec un temps comme celui-ci , la journée ne lui semblait ne pouvoir qu'être positive..Un ciel si bleu et le soleil si éclatant, une légère brise faisant légèrement volleter les cheveux blonds de Léa.
Léa était facilement irritable peut être était ce à cause de ses parents qui l'avaient rendu auparavant pourrie gâtée. La moindre chose qui la gênait lui faisait prendre la mouche. Elle avait aussi la sale habitude et manie de prendre tout le monde de haut. C'est pour celà que de si bon matin, la personne qu'elle venait de bousculer n'était pas très avantagée à la rencontre bref à la situation.
Lorsque Léa fit ou bouscula la personne, le clapet de son portable se fermit alors, le mail qu'elle etait en train d'envoyer ne serait donc pas enregistrée.. Que celà pouvait être agaçant.. Elle fut alors surprise et leva donc la tête: c'était une jeune femme avec de longs et beaux cheveux , assez mignonne il fallait l'avouer.. Mais son style vestimentaire paraissait banal, Léa en deduisait donc que déjà la jeune femme ne serait pas la rédactrice du rendez vous de ce matin.. Alors quel interet?
Lorsque celle-ci s'excusa, Léa d'un air plutot dédaigneux, lui fit un simple oui de la tête en guise d'affirmation.
Léa s'apprêtait à continuer son chemin lorsque la jeune femme lui demandait si c'était bien elle Miss Amilton.. Elle la regardait alors toujours d'un même air méprisant et dit alors:

"Oui, c'est bien moi.."

Léa fit alors quelques pas tout en fouillant dans son sac.. Ou étaient ces putains de cigarettes? La cathédrale du quartier voisin sonnait 8h. A la fin des cloches,elle se rappela alors qu'elle les avait oubliées dans la voiture, qui maintenant était garée ailleurs.. Elle revint alors sur ses pas..s'adressait enfin avec politesse à la jeune femme devant elle en disant:

" Excusez moi, vous n'auriez pas une cigarette pour moi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Davenport
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 34
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Ne s'aime toujours pas et essaie d'avoir l'air normale
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle du Son
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [D]ominion (Soldat)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Dim 29 Juil - 0:21

Lili était plus du genre à être spectatrice qu'actrice. Ses journées n'étaient en fait que la répétition de celles qui précédaient, telles un disque rayé qui ne cessait de répéter la même chose. Elle n'avait pas vraiment évolué depuis son entrée chez les Dominions, si ce n'était que la maîtrise de son pouvoir était tout de même plus grande. A part ça, rien de vraiment nouveau.
Se faire bousculer donc par la femme la plus connue et la plus puissante de la ville pouvait donc représenter dans cette même journée une sorte de petit évènement qu'elle aurait déjà oublié d'ici deux jours. Et puis... A qui pourrait-elle bien dire que Léa Amilson, fautive de cette bousculade, n'avait pas même pris la peine de s'excuser alors que Lili Davenport, complètement innocente, l'avait fait par simple et pure politesse ?
Non. Prendre la position de victime n'était absolument pas son genre. Et l'insignifiante vie de la jeune femme n'intéresserait sans doute personne. Si elle écrivait ses mémoires, il était très certain que les librairies ne les accepteraient pas.

Légèrement agacée par le dédain de Miss Amilson, Lili préféra tout de même ne rien laisser transparaître. Ceux de son clan seraient sans doute agacés de voir que la jeune Davenport s'était mise sur le dos la femme la plus influente de la ville, et Lili ne désirait pas vraiment se la jouer boulet pour le moment.
Cette sensation d'être normale avait quelque chose d'agréable qu'elle se permettait de temps en temps. Si Léa Amilson méprisait les personnes sans particularités, alors Lili jouait bien son rôle, et sans doute était-elle la dernière à en douter.
Hochant la tête lorsque parvint à ses oreilles la confirmation de l'identité de la femme en face d'elle, passant outre le ton méprisant de son interlocutrice en détournant la tête pour recracher la fumée de sa cigarette, Lili n'eût pas vraiment de mal à conserver son air neutre, ne retenant pas Léa qui partait déjà vaquer à ses occupations.

Faisant à son tour quelques pas en direction du café du coin, Lili n'eût même pas le temps de faire trois mètres que la femme d'affaire revenait vers elle pour lui demander si elle n'avait pas de cigarette pour elle... Poliment ?
Légèrement surprise par ce changement de ton inattendu, la jeune femme s'empêcha de penser qu'un s'il vous plaît n'aurait pas été de trop pour fouiller dans son sac et en ressortir un paquet de cigarettes et un briquet.
L'ouvrant, elle le tendit ensuite vers son interlocutrice pour que celle-ci se serve d'elle-même tout en retirant sa propre cigarette de sa bouche et dire un simple :

"Bien sûr, tenez. Prenez aussi mon briquet. Je vous aurai été au moins utile pour quelque chose."

Un léger sourire simplement poli apparut de nouveau sur le visage de Lili tandis qu'elle portait de nouveau la cigarette à ses lèvres, recrachant à nouveau de la fumée quelques secondes plus tard, détournant la tête pour ne pas gêner la femme d'affaire se trouvant face à elle. Peut-être n'avait-elle aucune envie que la basse populace lui balance de la fumée directement sortie de ses poumons dans sa face de belle femme riche, célèbre et influente.
Et, comblant le trou que le silence causait, Lili se contenta de se présenter, sans tendre sa main non plus vers Miss Amilson, n'aimant pas énormément les contacts avec les inconnus, qu'ils soient minimes ou non.

"Lili Davenport, vous pourrez vous souvenir de moi comme la fille qui vous a donné une cigarette et prêté son briquet, si jamais vous vous rappelez de moi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Amilson
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 29
• [ CAPACITÉS ] : Controle de tout le système mémoire, pensées.. Lire/effacer mémoires, pensées.. Apprendre capacités
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [G]ouvernement (Leader)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Dim 29 Juil - 13:55

Léa prit alors des mains de la jeune femme, une cigarette ainsi que son briquet.. Elle posait alors la cigarette sur ses lèvres, prit le briquet de la jeune femme, l'allumait, posait ses mains au dessus de la flamme et tendait ses lèvres vers elle. Elle en tirait alors une latte et recrachait de la fumée vers la route.
Elle regardait au loin, le parc situé de l'autre côté de la route était vide.. On pouvait y apercevoir quelques personnes faisant leur petit sport du matin, et quelques chiens tenus en laisse par leur maitre. Simultanément à celà elle répondit à la jeune fille:

" Merci. "

Léa ne pensait qu'au travail ce matin là. Elle esperait que la nouvelle publicité sur laquelle elle avait travaillé le soir même plairait à la rédactrice Divra Stayn,une des plus grandes et bien sur l'une des plus difficiles.. Mais grâce au don de Léa, elle savait qu'elle pourrait mettre tout en oeuvre afin de répondre aux bonnes attentes de Divra. [..] Elle recrachait pour la quatrième fois de la fumée de sa bouche lorsque la jeune femme à ses côtés se présentait à elle. La phrase qu'elle venait de dire était formulée comme si Léa ne prêtait aucunement de l'attention aux personnes mise à part elle même.. Ce n'était pas faux, mais que les gens le remarque ça Léa ne l'aimait pas. Elle qui était censée être diplomate, peut importe la personne en face d'elle.. Elle regardait alors la jeune fille dans les yeux et dit alors:

" Enchanté Mademoiselle Davenport."

Elle coinça alors la cigarette entre ses douces lèvres roses et lui tendit alors la main. Puis quelques secondes plus tard, elle ajouta:

"Et que faites vous dans la vie mademoiselle?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Davenport
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 34
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Ne s'aime toujours pas et essaie d'avoir l'air normale
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle du Son
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [D]ominion (Soldat)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Dim 29 Juil - 15:14

Le paquet de cigarettes tendu vers la femme d'affaire, cette dernière prit la clope gentiement proposé ainsi que le briquet pour se l'allumer, geste qui fut ensuite imité par Lili, la sienne venant juste de se terminer. Fumer était une mauvaise habitude qu'elle avait prise depuis... Depuis que tout avait commencé. L'apparition de son pouvoir et tout le reste, choses auxquelles elle voulait pouvoir un jour oublier.
La jeune femme s'efforçait de ne pas paraître désagréable. Celle qui se trouvait en face d'elle en avait en tous les cas l'obligation, juste pour son image. Mais mieux valait-il tout de même penser à ce qu'elle pouvait bien dire face à une telle personnalité.
C'était vrai. Comparer Léa Amilson avec le propriétaire de la librairie du coin, c'était de l'inconscience. Elle n'en avait pas peur non, mais Lili n'était pas vraiment ce que l'on pouvait qualifier d'inconscient.

Dans le dialogue des deux femmes, il n'y avait en réalité que les paroles d'usage. La première demandait quelque chose poliment, la seconde le lui offrait généreusement puis avait droit à des remerciements. Remerciements suivis donc automatiquement par un :

"De rien."

Ca n'avait rien de très affolant. Lili aurait pu le faire pour n'importe qui. Elle n'avait pas un mauvais fond, ni même un bon. En fait, peut-être était-elle trop normale pour être considérée comme tel, parce que les personnes normales n'existaient pas vraiment.
Assez contente que la femme qui lui faisait face lui dise qu'elle était enchantée de faire sa connaissance, même si dans le fond, ce n'était sans doute qu'une politesse de plus, Lili soutint le regard de Léa, qui était déjà d'ailleurs planté dans le sien. Souriant donc, elle fut obligée de détourner la tête quelques secondes pour recracher la fumée, tandis qu'elle annonçait à son tour :

"Le plaisir est pour moi. On n'offre pas tous les jours ses clopes à Léa Amilson."

Ca n'avait rien d'ironique ou de mauvais, mais la phrase reposait là encore bien plus sur la politesse que sur une nouvelle et réelle sympathie qui n'avait pour le moment pas vraiment de raison d'être.
Regardant la main tendue vers elle, Lili fut bien évidemment obligée de la serrer pour ne pas vexer Miss Amilson. Certes cette image-là de la femme de pouvoir était déjà plus positive que celle de la femme qui bousculait quelqu'un sans même s'excuser. Mais entre elles deux, c'était bien cette même personne qui était obligée de faire attention à son image, bien plus que Lili même.

A la question de cette dernière, un sourire presque étrange apparut sur le visage de la jeune Davenport. Plusieurs fois, on la lui avait posée, et plusieurs fois, elle s'était imaginée la tête des autres si elle répondait qu'elle faisait partie des Dominions, l'organisation la plus secrète et la plus puissante du pays... Mais même si cette information pouvait être vraiment dite, ce qui n'était de toute façon pas le cas, Lili garderait ça pour elle.
Du coup, elle fit comme toutes les autres fois. Une réponse qui n'était pas vraiment fausse mais qui n'en disait pas plus sur elle. Plusieurs fois cependant, la jeune mutante avait menti, disant qu'elle était infirmière, suite aux insistances de personnes trop curieuses à son goût.

"Dans la vie ? J'essaie d'avoir l'air normale, ce qui me prend d'ailleurs pas mal de temps... Mais sûrement pas autant que votre travail en tous les cas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Amilson
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 29
• [ CAPACITÉS ] : Controle de tout le système mémoire, pensées.. Lire/effacer mémoires, pensées.. Apprendre capacités
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [G]ouvernement (Leader)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Dim 29 Juil - 15:32

Léa regardait toujours en face d'elle le petit parc qui commençait à se remplir. C'était l'heure de sortie des gens, de promenades.. Certains passaient par là pour couper le chemin afin de se rendre à leur bureau. D'autres simplement se promener, profitant de la verdure afin de se détendre. Léa, bizarement les enviait.. Le stress du bureau, ça la connaissait et pour une fois elle se serait bien reposée sur un banc du parc à lire le journal comme toutes les personnes normales.. Mais celà était son devoir, elle l'avait en quelques sortes choisi son destin..
Léa toujours sur le trottoir du boulevard en compagnie de la jeune femme lui adressait un petit sourire lors de la premiere reponse de celle-ci. Elle attendait alors la deuxieme reponse de celle ci concernant son statut bref quel travail elle faisait.. Elle la regardait, et vit qu'elle avait l'air hésitante..Celà ne la perturbait pas.. C'était vraiment fréquent que les gens hésitent avant de s'adresser à Léa. Elle écoutait alors attentivement ses dernieres paroles lorsqu'elle finit sa cigarette... Elle reflechissait quelques instants avant de jeter la cigarette dans la poubelle d'à coté et de dire:

" Et vous cherchez une occupation en ce moment? Il y a plusieurs postes de libre là où je travaille.. "

Léa disait celà sans réfléchir, elle pensait simplement que le gouvernement manquait beaucoup de personnel. Elle cherchait aussi une secrétaire en ce moment, la dernière en date étant tombée enceinte et lacher l'agence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Davenport
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 34
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Ne s'aime toujours pas et essaie d'avoir l'air normale
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle du Son
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [D]ominion (Soldat)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Dim 29 Juil - 16:45

Tournant la tête pour regarder dans la même direction que la jeune femme, Lili put s'apercevoir que ce qui semblait lui faire légèrement envie était un parc, se remplissant peu à peu de personnes qui ne se connaissaient probablement pas entre elles mais qui, comme elle, devaient avoir leur petit rituel matinal. Les adultes allaient au travail, des groupes d'enfants prenaient le racourci le plus agréable pour aller à l'école...
Plus tard dans la journée, des jeunes viendraient sûrement se poser sur les bancs que ce lieu proposait pour passer de bons moments. Il y aurait plusieurs groupes une fois de plus. Les personnes âgées donneraient à manger aux pigeons et, parmi eux, il y avait peut-être des êtres comme elle qui ne savaient pas encore quoi faire, ou qui préféraient refouler leur pouvoir au plus profond d'eux-mêmes, comme elle l'avait fait.

Un petit rien pouvait être agréable. En l'occurence, le petit rien avait pris la forme d'un léger sourire sur le visage de son interlocutrice, résultat de sa première réplique. Léa Amilson devait être une personne sympathique quand elle le voulait, et Lili ne se serait de toute façon pas permis de penser le contraire. Elle ne la connaissait pas, mais leur échange était encourageant. Elles n'étaient pas mauvaises l'une envers l'autre et entretenaient même une conversation prenant des allures tout de même agréables.
C'aurait donc pu être pire. Tirant une dernière fois sur sa cigarette, inhalant la fumée pour la recracher quelques secondes plus tard, Lili avait fini par demander, le plus naturellement du monde :

"Vous voulez peut-être passer un peu de temps dans le parc d'à côté ?"

A la proposition d'emploi de la femme d'affaire, proposition à laquelle Lili ne s'attendait pas vraiment, un sourire reconnaissant apparut sur son visage. Oui, c'était tentant. Mais peut-être valait-il mieux qu'elle y réfléchisse un peu plus avant d'accepter, plus sur un coup de tête que sur une réelle envie. Sa place était dans son clan. Travailler pour une femme telle que Léa Amilson nécessitait sans aucun doute une réflexion un peu plus poussée que pour un autre emploi.
Et puis peut-être pouvait-elle légèrement profiter de la situation. Ca ne serait pas vraiment un énorme profit, mais il fallait admettre que la nouvelle idée qui avait germée dans la tête de Lili était tout aussi attrayante que celle d'accepter de tenter de prendre une place dans l'agence de Miss Amilson. Sans oublier bien évidemment qu'elle lui avait tout de même l'air assez agréable, et que la garder parmi ses relations ne serait certainement pas un poids.

"Eh bien... Disons que je suis vraiment tentée, mais que je préfère réfléchir là-dessus. Alors si nous échangions nos coordonnées, je pourrai sûrement vous répondre assez rapidement. Enfin... Ne pensez pas non plus que je vous utilise, mais puisque vous me le proposez, je préfère profiter un peu de la situation sans arrière pensée. Et je préfère aussi vous le dire, parce que vous avez déjà dû tomber sur des personnes avec des intentions pas forcément bonnes. Je suis du genre clean."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Amilson
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 29
• [ CAPACITÉS ] : Controle de tout le système mémoire, pensées.. Lire/effacer mémoires, pensées.. Apprendre capacités
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [G]ouvernement (Leader)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Dim 29 Juil - 18:54

Léa, le regard toujours posé sur les visiteurs du parc d'en face, acquiesca laissant échapper un léger sourire envers la jeune femme lors de sa proposition.. Elle avait le temps, pourquoi ne pas en profiter un petit moment après tout? Bien que le sourire qu'elle eut laissé passer suffisait largement comme réponse elle tint quand même à ajouter pour être plus claire:

" J'ai quelques minutes devant moi encore alors pourquoi pas?"

Elles traversèrent alors la route, et toutes les voitures s'arrêtèrent bien qu'elles ne soient pas sur un passage piéton. Un chauffeur klaxonna alors et Léa tournait la tête vers lui, celui-ci reconnaissant Miss Amilton eut l'air vraiment gêné et baissait alors la tête avant de repartir lorsque celles ci eurent fini. Les voilà qui abordaient alors le petit parc; Léa se dirigeait alors vers le kiosque et achetait un journal au marchand.
Elle se retournait alors vers Mademoiselle Davenport pour écouter sa réponse, et dit alors:

" Il n'y a aucun problemes, prenez le temps qu'il vous faut."

Elle prit alors son sac Chanel blanc qu'elle avait jusqu'à présent laissé sur son épaule, fouillait dedans et en resortit un bloc note et un stylo. Elle ouvrit alors le carnet et y écrivit: L.Amilson
06.**.**.**.**
Elle arrachait alors la feuille maintenant griffonnée et la tendit à son interlocutrice. Elle rangeai alors le bloc notes et le stylo dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Davenport
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 34
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Ne s'aime toujours pas et essaie d'avoir l'air normale
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle du Son
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [D]ominion (Soldat)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Dim 29 Juil - 21:14

Au moins Lili avait-elle visé juste lorsqu'elle avait proposé à Miss Amilson un petit tour au parc. Et puis cet endroit restait nettement plus agréable que le trottoir sur lequelle les deux femmes se trouvaient. Le bruit des voitures qui passaient et qui se faisaient de plus en plus présentes sur les routes de San Francisco, les passants qui eux aussi ne cessaient d'augmenter en nombre...
Tout le monde sortait maintenant, pour vaquer à ses occupations. C'était ça, la vie d'une grande ville. Ca n'était pas forcément toujours une bonne atmosphère, mais, habituée à l'effervescence du milieu urbain depuis sa naissance, Lili ne s'imaginait même pas vivre dans un pattelin complètement paumé à l'autre bout du pays.

Répondant au sourire de la femme d'affaire sans trouver quelque chose à répondre à sa question de toute façon purement rhétorique, la jeune Davenport s'était contentée de la suivre, jetant un petit regard au conducteur que Léa avait intimidé d'un simple coup d'oeil. D'une certaine façon, elle comprenait parfaitement la réaction des deux. La première ne se laissait pas faire par un automobiliste suffisamment grossier pour les klaxonner, afin de montrer à tout le monde son agacement. Le second se rendait compte qu'il venait juste d'importuner la femme la plus importante de la ville, et préférait donc tenter de se faire discret.
Tandis que Miss Amilson achetait le journal au kiosque, Lili profita pour jeter un rapide coup d'oeil aux nouvelles. Depuis un moment cependant, elle ne les suivait plus vraiment. Sa famille avait toujours détesté les mutants à cause de l'image fournie par le gouvernement et la presse sur ces individus, individus dont elle faisait partie depuis maintenant quelques années.

Souriant lorsque Léa affirma qu'elle pouvait prendre tout son temps pour lui répondre, Lili hocha la tête en signe de remerciement, tandis qu'elle se saisissait du papier que son interlocutrice lui donnait afin de le ranger dans son sac. Avec son numéro de téléphone, elle pouvait essayer d'entretenir une simple relation avec la femme d'affaire sans pour autant accepter directement son travail et passer pour une harceleuse professionnelle. Avoir une telle personnalité dans ses contacts ne pouvait être que bénéfique si l'on savait s'y prendre.
Là non plus, ses pensées n'avaient rien de mauvaises. Même si ses intentions n'étaient d'abord provoquées que par un léger intérêt, Léa semblait être une personne qu'elle pourrait parfaitement bien apprécier.

"Je vous remercie d'avance pour votre patience. Je pense que je vous recontacterai assez rapidement. Je n'aimerai pas vous faire gâcher un temps déjà suffisamment précieux pour vous."

Puis, rencontrant son paquet de cigarettes au toucher alors qu'elle retirait sa main de son sac, Lili ne put résister à la tentation d'en fumer une nouvelle. On ne perdait jamais les bonnes vieilles habitudes, mais malheureusement il en était de même pour les mauvaises. Sortant donc tour à tour son briquet et son paquet, elle s'alluma une clope avant d'en proposer une à Léa d'un air interrogatif :

"Vous en voulez peut-être une nouvelle ? Je sais que ce n'est pas très bon, mais c'est toujours difficile de s'en débarasser, et vous devez avoir une vie stressante."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Amilson
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 29
• [ CAPACITÉS ] : Controle de tout le système mémoire, pensées.. Lire/effacer mémoires, pensées.. Apprendre capacités
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [G]ouvernement (Leader)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Lun 30 Juil - 12:36

Léa avait toujours le journal dans la main. Les gros titres annonçaient encore des nouvelles concernant les mutans. Spiderman livrant à la police des braqueurs de banque comme à son habitude, le justicier le plus connu de la ville.
Léa cherchait depuis un bon moment à le rencontrer ce cher homme araignée, elle pourrait ainsi l'interroger et répondre ainsi à toutes les questions qui la tourmentaient sur ses pouvoirs à lui. Comment les avait il obtenu?.. Pour l'instant Léa n'avait encore jamais eu l'occasion de rencontrer d'autres mutants excepté elle même. Celà pouvait paraitre très bizare qu'elle soit à la tête du gouvernement et qu'elle fasse croire à tout le peuple qu'elle était contre eux.. Mais personne ne savait son secret.. du moins pour l'instant.

Elle rangeait alors le journal dans son sac après l'avoir plié en quatre. A la réponse de la jeune fille, Léa remarquait une fois de plus l'importante image qu'elle renvoyait. Les personnes qu'elle cotoyait avaient toutes craintes envers elle: lui faire perdre son temps..
Elle répondit alors cette fois:

" Mademoiselle Davenport, croyez moi , si je vous donne mon numero personnel et non celui de l'agence pour me contacter, c'est que je ne pense pas que vous me ferez gâcher mon temps. "

Celà était vrai, Léa n'avait pas l'habitude de donner ses coordonnées personnelles par crainte d'être déborder par tous les appels qu'elle pourrait recevoir. Mais Léa sentait quelque chose de spécial chez la jeune femme, elle ne voulut pas chercher quoi à cet instant mais elle le sentait, c'était un de ses nombreuses choses qu'elle pouvait ressentir apres l'obtention de son don.
Lili prit alors une nouvelle cigarette, lui en proposant une à nouveau. Léa fit une mine désapprouvée et lui dit alors:

" Non merci , pas pour l'instant, je me contiens pour ne pas trop abuser du tabac."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Davenport
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 34
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Ne s'aime toujours pas et essaie d'avoir l'air normale
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle du Son
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [D]ominion (Soldat)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Lun 30 Juil - 14:05

Lili était désormais assise sur le banc le plus proche du kiosque à journal tout en réfléchissant à ce que la première page avait annoncé. Certains mutants ne se cachaient pas. La plupart jouaient les justiciers en costume et d'autres se transformaient en une réelle menace pour la société, pervertis par les pouvoirs qu'ils avaient acquis et pas forcément mérités.
Préserver son identité alors que l'on faisait le super héros chaque jour ne devait pas être quelque chose de facile. Mais d'un certain côté, que certains le fassent était une bonne initiative. L'image de l'évolution paraissait ainsi moins effrayante, même s'il y aurait de toute façon toujours des problèmes.
Pour elle, le clan des Dominions avait quelque chose de neutre qui ne cherchait qu'à comprendre le phénomène. Ou du moins était-ce l'objectif principal. Ils étaient les premiers à lui avoir proposé de l'aide, et Lili, considérant qu'elle avait à présent une dette, ne les trahirait sûrement pas pour quelques divergences d'opinions si jamais cela arrivait.

A la réponse de Miss Amilson, Lili put comprendre qu'elle continuait encore de marquer des points, bien qu'elle continuait encore, d'une certaine façon, de ne pas trop se dévoiler. Chacune de ses phrases était une formule de politesse qui l'éloignait toujours un peu plus du centre de la conversation pour mettre à sa place Léa. C'était tactique, et une femme d'affaire devait très certainement aimer parler d'elle. Ou du moins était-ce la logique des choses.
Tout le monde aimait se vanter des actions qu'il avait faites. Bien sûr, il y avait des exceptions, mais ça n'était pas parce qu'elles étaient réellement modestes. La modestie n'existait pas. L'explication était qu'en réalité, ces personnes qui ne se vantaient jamais avaient trop de choses à cacher. Ou alors elles ne s'aimaient pas. Dans le cas de Lili, on pouvait très certainement affirmer qu'il y avait un peu des deux.
Souriant donc une nouvelle fois dès que Léa eût terminée sa phrase, la jeune femme répondit à son tour :

"Alors merci pour la confiance. Et si j'acceptais, en quoi consisterait mon travail ?"

D'accord, peut-être avait-elle posé une question la concernant elle-même, mais Lili était toujours aussi tentée de travailler pour la femme d'affaire. Savoir son rôle dans son entreprise était un facteur qui influencerait sa décision. Bien évidemment, elle préfèrerait que ce soit un emploi le plus proche possible de Léa. Qu'elle doive jouer la secrétaire ne lui posait pas de problèmes. Elle en parlerait d'abord aux autres Dominions puisque travailler pour la femme la plus importante de la ville tout en étant une mutante n'était pas une décision à prendre à la légère, puis elle empreinterait le chemin qu'elle devrait suivre, comme d'habitude.

Tirant une nouvelle latte sur sa cigarette, le paquet retourna dans son sac, accompagné du briquet, suite au refus de Léa d'en reprendre une. Une chose était sûre, la jeune Davenport, elle, aurait accepté. Mais ça ne devait pas être la même dépendance. Son côté autodestructeur provoquait chez elle une indifférence totale à avoir un cancer. Si jamais cette maladie l'atteignait, elle se laisserait mourir et ça ferait déjà une mutante de moins pour le gouvernement, dans l'ignorance totale de son état de toute façon.
Avec un ton assez léger, le sourire aux lèvres, Lili avait finit par dire à nouveau :

"Vous devriez faire cette annonce en publique. Je suis sûre que les fumeurs se calmeraient un peu sur le tabac suite à ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Amilson
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 29
• [ CAPACITÉS ] : Controle de tout le système mémoire, pensées.. Lire/effacer mémoires, pensées.. Apprendre capacités
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [G]ouvernement (Leader)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Lun 30 Juil - 14:55

Mademoiselle Davenport s'assit sur le banc proche du kiosque. Léa, elle en fit de même après avoir rangé son journal. Elle réfléchissait toujours à ce que les gros titres du journal avaient annoncé. Les justiciers, les mutants.. Tout ce petit monde secrètement identifié, chacun se plaçant dans un clan ou d'autres ignorant tout de leur pouvoir.. Pour les autres mutants, elle savait que le gouvernement les effrayait, on parlait beaucoup dans la presse de mutants cobayes que le gouvernement testait. Mais tous ignorait le don de Léa. Bien sur, Léa aussi était une mutante et elle voulait se protéger de tout celà. Elle cherchait en réalité des personnes comme elle, des personnes ayant des dons mais en aucun cas elle leur voulait du mal. Certes certains avaient été enfermé pour que l'on puisse tester leurs capacités, leurs dons..

Malheureusement Léa était obligée de poursuivre son destin, continuer à diriger le gouvernement.. L'acquisition de ses pouvoirs s'étant faite apres avoir été désignée à reprendre ce poste. Plus aucun recul ne lui était possible, celui - ci engendrait de nombreux doutes sur elle et se mettant donc en danger elle même..
La question de mademoiselle Lili la tirait alors hors de ses pensées. Elle haussait alors un sourcil et répondit alors à la jeune fille:

" Et bien disons qu'il y a plusieurs possibilités.. "

Elle hésitait quelques secondes puis se lançait:

" La première attente que j'aurai de vous serait de répondre aux appels , les filtrer mais aussi j'aurai besoin d'une personne de confiance, qui pourrait me donner son avis sur mes projets..
Mais ce n'est pas tout..
Vous avez surement entendu parler de tous ces evenements étranges qui se passent dans le monde entier.. Ces personnes differentes..
Et bien je fais des recherches personnelles sur celles-ci et il me faudrait une sorte d' " enquêteur " sur ces phénomènes."

Elle avait dit tout celà sur le même ton et d'un air très posé, ne laissant en aucun cas des soupçons sur sa réelle envie de connaitre les noms des personnes concernées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Davenport
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 34
• [ ÉTAT D'ESPRIT ] : Ne s'aime toujours pas et essaie d'avoir l'air normale
• [ CAPACITÉS ] : Contrôle du Son
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [D]ominion (Soldat)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Lun 30 Juil - 17:24

Si Lili préféra s'asseoir plutôt que de rester debout au milieu du passage, ce geste fut presque aussitôt imité par Léa Amilson. Ca ne voulait rien dire, mais le moindre petit détail qui semblait avoir quelque chose de positif dans l'attitude de la femme d'affaire vis-à-vis de la jeune mutante était un petit pas en avant pour cette dernière. Entrer dans les bonnes grâces d'une telle femme était un objectif qu'elle considérait comme parfaitement valable étant donné son statut dans la société et l'influence qu'elle avait.
Nous étions en plein dans une période où chaque personne avait tout intérêt à s'entourer de personnes de confiance et de pouvoir. Lili était une personne de confiance, envers son clan avant tout, et Léa était une personne de pouvoir. Il était tout à fait logique qu'elle profite de la situation.

Mais il ne fallait pas non plus crier victoire trop vite. Léa Amilson, bien qu'étant une femme agréable aux yeux de Lili, lui restait pourtant encore parfaitement inconnue. A part ce qu'elle rendait publique de sa vie, la jeune mutante ne connaissait rien sur cette personne qui ait réellement de l'importance. Se faire bousculer par elle était donc presque une bénédiction.
A sa question, Léa avait tout d'abord répondu qu'il y avait plusieurs possibilités. Ne répondant rien, prévoyant une suite, l'hésitation de cette dernière ne lui échappa évidemment pas. Peut-être pouvait-elle en conclure que le poste qu'elle allait lui proposer avait une certaine importance ?
Quelques secondes s'écoulèrent donc avant que Léa ne se décide de continuer sa réponse dans l'attention complète de Lili.

Sa première phrase ne la surprit pas vraiment. La jeune Davenport inspirait facilement confiance aux autres et ne doutait pas un seul instant qu'elle pourrait parfaitement remplir ce rôle tout en fournissant quelques informations utiles sur Léa Amilson à son camp si jamais ces dernières s'avéraient nécessaires.
En revanche, la deuxième partie de ce qui serait probablement son travail si elle acceptait était nettement plus intéressante.

Ainsi la célèbre et puissante femme qui se trouvait assise à côté d'elle portait suffisamment d'intérêt aux mutants pour faire des recherches sur eux ? Conservant cependant toujours son air calme et posé, tirant sur sa cigarette, Lili continua d'écouter Miss Amilson comme n'importe quelle personne sans pouvoir l'aurait fait.
Il lui fallait quelqu'un pour enquêter sur les phénomènes provoqués par des mutants et qui étaient de plus en plus présents chaque jours. Et sans doute croyait-elle que Lili était tout à fait apte à remplir aussi ce rôle. C'était vrai. Mais pour savoir si elle accepterait, elle devrait demander l'avis de personnes au-dessus d'elle.
Conservant donc le silence à son tour quelques secondes, profitant de ce fait pour terminer sa cigarette, la jeune femme continuait de réfléchir sur le sujet. A ses yeux, c'était quelque chose d'important, mais là non plus, elle n'avait pas le droit de s'emballer. Tout le monde portait de l'intérêt aux mutants, dont elle faisait d'ailleurs partie secrètement. Mais plus la conversation avançait et plus elle prenait une tournure vraiment intéressante. Reprenant le même ton que celui qu'elle utilisait pour parler avec Léa, c'est-à-dire le plus normal possible, Lili se décida enfin à répondre à son interlocutrice :

"C'est vraiment une proposition... attrayante si je puis dire. J'ai effectivement entendu parler de tout ce qu'il se passe dans le monde en ce moment. En même temps, on ne peut pas vraiment passer à côté, il y a des flash spéciaux chaque jours concernant les mutants.
Je ne voudrai pas paraître indiscrète mais... Quel genre de recherches faites-vous ? Et cet enquêteur serait juste chargé de vous aider dedans ou bien devrait-il retrouver ces personnes... différentes ? Ne vous sentez pas obligée de répondre, j'abuse peut-être un peu là..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Amilson
₪ Novice ₪
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 29
• [ CAPACITÉS ] : Controle de tout le système mémoire, pensées.. Lire/effacer mémoires, pensées.. Apprendre capacités
Date d'inscription : 28/07/2007

|| À Travers Vous ||
CAMP/STATUT: [G]ouvernement (Leader)
[O]CCUPATION:
RELATIONS/LIENS:

MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   Mer 22 Aoû - 18:49

La conversation devenait interessante certes de plus en plus. Léa sentait bien que son interlocutrice aussi portait un interet pour ces histoires, sinon pourquoi y accorderait elle autant d'attention?

Les simples gens prenaient peur de ces problemes lorsque l'on les y exposait. Mais la jeune femme certes ne semblait en aucunement intimidé par tout celà. C'est ce qui plu tout de suite à Léa. Mais au fond elle se demandait si la jeune femme n'en savait pas un peu plus. Bref dans les deux cas, elle lui serait utile. Le but de Léa n'était pas principalement de se servir des autres non. Ce qu'elle attendait le plus, c'est des reponses à ses questions..

Voulant savoir la veritable nature de l'interet de la jeune Lili, Léa se demandait pourquoi n'irait elle pas faire un tour dans son systeme de mémoire. Bien que l'enjeu fut tentant, Léa ne prit pas la peine d'aboutir à son idée.. Même si celle ci pouvait se douter de l'éventuel pouvoir que pourrait avoir la jeune Lili, elle préférait le découvrir petit à petit. Apres tout, confier un poste ce n'était pas pour autant révéler à la jeune femme tout ce qui se passait au gouvernement. Peut être même que Léa pourrait faire passer le gouvernement pour un clan innoffenssif aux yeux de la jeune Davenport.. Ainsi elle arriverait mieux à parvenir à ses fins.

La seule idée qui traversait l'esprit de Léa était bien sur de se faire des alliés. Certes le gouvernement avait déjà une réputation, tout le monde connaissait son existence mais seuls les membres savaient la réalité de leurs projets. En tant que chef, elle ne pouvait lancer une idée sans y avoir longuement et murement réfléchis, c'est pour celà que l'appui de certains alliés lui était nécessaire.

Revenant à la réalité, elle écoutait les paroles de la jeune Lili devant elle qui semblait intéressé par le poste à pourvoir. Ecoutant ses dernieres paroles, elle voyait bien que quelque chose la dérangeait: elle hésitait trop. N'importe quelle autre personne n'aurait jamais laissé passé cette chance de travailler avec Léa peut importe le poste... Une idée lui venait à l'esprit sur la véritable identité de Lili mais elle répondit:

" Et bien pour les recherches, rejoingnez nous et vous verrez.. Je ne peux en dire plus pour le moment. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En allant au bureau.. [ Libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En allant au bureau.. [ Libre ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[O.R.I.G.I.N.S] :: –• SAN FRANCISCO •– :: || RUES PIÉTONNES ||-
Sauter vers: